Mon top 10 lectures Jeunesse 2019

Mon top 10 littérature Jeunesse 2019
Mes albums, BD et documentaire favoris pour 2019

Cette année 2019 a été marquée par des lectures attendues, mais aussi des surprises.

Babelio a été un partenaire de lecture formidable ! Je remercie les organisateurs ainsi que les éditeurs associés aux opérations Masse critique. D’autres lectures sont venues compléter mes découvertes avec, souvent, beaucoup de bonheur.

Déclinaison de livres en BD

Étrangement, est-ce le hasard, 4 livres se font écho. Je parlerai d’eux en premier.

Haïkus de Sibérie de Jurga Vile Aux Editions Sarbacane est un roman graphique. La Grande Guerre 1940 – 1945, mais vu d’un autre point de vue que celui, habituel, occidental. On parle ici de Lituaniens déportés en camps en Sibérie. C’est l’histoire du grand-père de l’autrice (Algis) et de sa famille.

Algis et les siens s’inventent une vie dans leur camp et créent des situations drôles où la moindre petite chose maintient l’espoir. On trouve ainsi une recette de confiture, le mode d’emploi des origami par Petronelle, la tante d’Algis, férue de culture japonaise, des haïkus. Et pourquoi pas une chorale tant qu’on y est, menée par l’institutrice ?! Et bien oui, la maîtresse d’Algis qui est de l’aventure, en crée une.

La pudeur et la délicatesse des situations masquent la dureté de la vie dans le camp et les horreurs vécues. Certains enfants reviendront par un train affrété, mais pas tous.

Ce roman graphique est porté par sa poésie, sa retenue et les situations cocasses. Il n’est pas totalement autobiographique précise l’auteur.

Les illustrations dans des tons sépia magnifient les scènes et les personnages et leurs visages.

Ce livre est très similaire dans le fonds à la BD C’est aujourd’hui dimanche de Mary Aulne aux Éditions Les enfants rouges.

J’y vois 3 points communs :

📚 Les camps non destinés de prime abord à des personnes de confession juive,

📚 l’inspiration de faits réels

📚 Le mode de survie en mode monde imaginaire.

Ici, C’est Hélène et sa mère, Polonaises qui sont arrêtées dans la France libre pour être conduites dans un camp de Brens (81). Particularité, il n’y a dans ce camp que des femmes et des enfants. La résistance donc se fait en préservant des moments de vie culturelle.

Les parties relatives à des faits documentés sont en noir et blanc alors que la partie narrative est en couleur. Hélène et sa mère auront la vie sauve. Hélène qui a été préservée par la réalité du camp n’a que peu de souvenirs du camp.

2e livres « jumeaux » et également des BD : L’arbre qui grandit dans mon mur de Lourdes Navarro chez Ankama et Les fleurs de grand frère de Gaëlle Geniller aux Éditions Delcourt.

Les deux BD traitent de problèmes d’adolescents.

Dans Le 1er, l’adolescent voit un jour une pousse sortir du mur de sa chambre. Il n’est pas à l’aise à l’école et puis surtout ses parents se disputent souvent. Au fur et à mesure que le malaise grandit, le végétal devient un arbuste, puis un arbre qui envahit la chambre. Les illustrations sont de type aquarelle.

Le 2e, Les fleurs de grand frère relate la vie d’un jeune garçon qui voit des branches de végétaux lui pousser sur la tête.

Cette BD est extrêmement délicate et aborde un sujet qui concerne ici un préadolescent : la différence à un moment où il « se cherche ».

Cette préoccupation se manifeste par la venue de pousses de fleurs dans sa chevelure. Ses parents, son frère, sa grand-mère même, acceptent cette situation avec tendresse et complicité.

On traverse les saisons et le garçon apprivoise ses fleurs et communique avec elles. Ils les protègent aussi. Elles sont sans doute là pour le rassurer, l’aider à passer un cap. Les illustrations sont délicates, avec des couleurs douces. C’est très une belle réussite qui ne laisse pas insensible.

Mon best of albums et documentaire 2019

Avec toi de Pauline Delabroy-Allard chez Thierry Magnier.

L’album le plus tendre que j’ai lu cette année. À la fois simple et tendre, il est tout simplement d’une justesse incroyable. Il relate la relation d’une petite fille et de sa maman, les moments rien qu’à elle. Un tel bonheur transpire de ces pages !

Une super histoire de cow-boy de Delphine Perret, Éditions les fourmis rouges.

Cet album est délicieux. L’autrice a pris le parti de raconter une histoire de cow-boy en étant décalée dans l’histoire et les illustrations. C’est l’histoire d’une histoire bis !

Un cow-boy, c’est méchant, ça fait peur… Elle déconstruit le mythe en inventant un nouveau personnage : un singe.

L’histoire avance avec un visuel de singe qui fait autre chose de plus sympathique que le cow-boy. Sur les pages de gauche, nous avons donc l’histoire du cow-boy sans visuel, avec seulement du texte.

Sur la droite, nous avons un singe qui vit une autre vie plus sympathique. L’histoire est une alternative qu’a prise l’autrice face aux actions plutôt négatives du cow-boy. Un vrai coup de cœur !!! C’est drôle, décalé, malin !

Cavale de Rebecca Dautremer et Jacominus de la même autrice.

Cavale est un album esthétiquement abouti sans fioriture. On y côtoie des montagnes qui ressemblent à des statues de l’Île de Pâques, des tons de couleurs qui magnifient la terre.

Les personnages sont des représentations du temps : la Fin (mort), Maintenant (l’acceptation du présent), Montagne (symbole de l’immobilisme), Cavale le jeune garçon qui veut vivre, mais a peur de la mort, d’où sa cavale permanente. On est dans un discours philosophique, un hymne à la vie ! À lire absolument, car il bouscule les consciences. C’est très réussi.

Les riches heures de Jacominus Gainsborough aux Editons Sarbacane.

Jacominus est un album pour enfants déjà grands et adultes encore rêveurs. Jacominus, c’est un personnage aux traits d’animaux et entourés de sa cohorte de personnages du monde animal.
Le propos de cet album est de relater la vie d’un être de sa naissance à sa mort avec toutes ses caractéristiques, ses forces, ses faiblesses, sa famille, ses amis et ses amours.

Raconté de manière très poétique et singulière, il fait la part belle à ce qui fait qu’un individu est différent des autres et comment il arrive à se réaliser dans la vie.

Jacominus est un chef d’œuvre littéraire et artistique !

Comme un million de papillons noirs de Laura Nsafou chez cambourakis

Un très joli livre et une histoire qui permet de sensibiliser sur l’identité raciale. Adé est une petite fille de couleur noire. Elle se fait remarquer par ses cheveux, si différents. Elle est moquée et se sent rejetée.

Sa maman lui explique que les papillons qu’adore Adé sont d’abord des chenilles, un cocon disgracieux. Mais ils deviennent de fabuleux papillons. La maman apprend à sa petite fille à aimer ses cheveux et use de malice pour qu’enfin des papillons naissent dans cette chevelure. Toute sa force de persuasion va s’avérer payante. C’est presque un tour de magie !

Le musée des museaux amusants de Fanny Pageaud, Editions L’Atelier du Poisson Soluble

Très bel ouvrage sur les animaux qui possèdent des museaux étonnants. Voici un beau livre, avec une mise en page très soignée. À la fois documentaire, avec ses fiches et ses planches, c’est un livre de curiosité qui m’a complètement séduite. Mon coup de cœur documentaire Jeunesse 2019 !

Je suis ici :
Carole Bessiere
Rédactrice de contenus web, autrice de fiction, community manager, relectrice et correctrice.