LE DESSUS DE LA PILE

Une nouvelle moderne, humoristique et décalée ! Elle est publiée sur mon profil du site Short Edition (pseudo Sophronie).

 

Ils râlent, espèrent ou sont ravis d’être à leur place dans la pile….

Vlam ! La claque qu’a reçu le catalogue Ikea est sèche et brutale. C’est une vulgaire publicité de produits alimentaires qui sent la viande. Elle prend toute la place sur ma couverture glamour au papier glacé. Pas sympa le locataire de l’appart. Ingrat, il a oublié que son canapé vient de mes jolies pages année 2016. Même pas reconnaissant.

— Qu’est ce qu’il y a catalogue Ikea ? Tu râles parce que t’es plus en haut de la pile à trôner ?

— Tiens, t’es réveillé le magazine télé ? Tu peux zapper, Ah ! Ah ! Ah !

— Tu peux rire, je pèse moins que toi, boulimique. Tu stocke trop de canapés. Le locataire va bientôt te jeter.

— C’est toi qui dit ça ! Ton espérance de vie est un compte à rebours perpétuel. Plus que 2 jours pour toi magazine télé, on est vendredi.

— Je préfère encore disparaître mais ou moins, j’ai des têtes couronnées dans mes pages. Y’a personne chez toi catalogue Ikea. c’est désert.

— Dites, les publicités du monde, ça sert à rien de vous prendre les pages en grippe. Le locataire a cliqué.

— Hein ! Qu’est ce que tu racontes la carnet de notes ? T’es jaloux ? On te voit pas en dessous !

— Je vous dis que votre dispute ne sert à rien, le locataire a sélectionné des e-catalogues ! Et qui va rester seul sur la pile ?

— Quoi !? Quoi ?! s’exclament catalogue Ikea et magazine télé ! Oh, quel toupet !

— Moi, je sors du lot, pas de danger de disparaître.

Catalogue Ikea et magazine télé chuchotent en agitant la pile de » prospectus et autres journaux. La carnet de no,tse se rendort et garde ses rendez-vous au chaud. Il a de l’avenir Il est perpétuel.

Catalogue Ikea et magazine télé le regardent de travers.

— Hey, carnet de notes, le locataire a cliqué sur son téléphone. On l’a vu, on l’a entendu aussi. Il a dit »application agenda », « je jeux prendre une note le 22 décembre. »

Le carnet de notes hausse ses lignes rectilignes. C’est une déclaration de guerre. Jalousie, complot. Sa colère gronde et la table tremble.

Elle tremble tant et si bien que toute la pile glisse à terre en désordre.

Catalogue Ikea exhibe des vases, le magazine télé est coincé sur la page jeux fléchés. Le carnet de mots dévoile une page vierge…

La nuit tombe sur l’appartement. L’histoire est dite.

Plus tard.

Une clé se fait entendre dans la serrure de la porte d’entrée. La lumière jaillit dans le salon. Le locataire se dévêt et avance dans le salon. Il glisse sur le magazine télé et bute contre le catalogue Ikea. Les vases sont froissés, brisés.

— Ah ! Zut, dit le locataire. Il ramasse tous les catalogues, publicités, le magazine télé.

Plus besoin de tout ça maintenant avec Internet. Le carnet de notes se croit à l’abri. Il espère regagner la table basse.

—Bof.. .allez, ça aussi… poubelle. Plus besoin avec l’agenda électronique. Il balance le carnet dans le tri sélectif.

— Ingrat ! J’ai gardé tes numéros, tes secrets, le ticket de caisse de ta nuit à l’hôtel avec C. Foutu locataire !

— Tu crois qu’il t’entend ? Ben non, t’as pas les commandes vocales de sa nouvelle appli «agenda».

— On ne vaut plus rien, rends-toi à l’évidence. Le papier, c’est dépassé. Les robots nous remplacent. Est-ce qu’ils garderont des secrets, l’avenir nous le dira ?

 

Pour plus d’informations, si vous êtes éditeur, contactez-moi.

Follow by Email
Twitter
Visit Us
Instagram