CADAVRES EXQUIS

Les cadavres exquis, vous connaissez ?

C’est ringard me direz-vous ? Que nenni !

Petite piqûre de rappel sur la naissance de ce phénomène littéraire :

C’est André Breton qui a inventé ce jeu littéraire au début du siècle dernier. Il faisait partie du mouvement  des Surréalistes. Il s’agissait que plusieurs personnes à leur tour donnent un sujet, un verbe puis un complément sans se concerter.

Je me suis prêté au jeu et j’ai crée des poèmes…

Les mots :

  • A l’ombre
  • Montagne
  • Craque
  • Joie
  • Spontanée

Et voici : 

A l’ombre de la montagne,

la joie spontanée des villageois,

se crispe quand la terre craque,

sous leur poids.

 

La chaleur, la fusion cachent le soleil,

ombre voilée.

La lave, rouge en fusion, montre

sa joie spontanée.

 

La montagne craque, les villageois

pleure derrière les cocotiers.

la lave croque les pieds des

arbres et s’arrête au ras des cocotiers.

 

Les villageois sortent de l’ombre

et chantent en s’adressant à la

montagne.

 

2e cadavre exquis dont vous pourrez vous inspirer :

Les mots : 

  • Beauté
  • Saisons
  • Affections
  • Sauvagerie
  • Courtois

 

Voici ma composition :

A l’automne de la vie,
Règne l’amour courtois.

Revenons en été et ses affections
exacerbées et pleine de sauvagerie.

Au printemps innocence et beauté mêlent leur élan.
L’hiver, de toutes les saisons, saisit les êtres sans but.

 

Vous pouvez lire d’autres poèmes sur Short Edition.

Follow by Email
Twitter
Visit Us
Instagram